Avec l’énorme trafic que reçoit chaque jour le réseau social Facebook, pourquoi s’embêter à créer aujourd’hui un site web ?

Si les internautes sont sur Facebook, pourquoi ne pas tout simplement les rejoindre et réaliser prospection, animation et vente directement sur les pages du site de Mark Zuckerberg ?

facebook

Source inconnue ?

Malgré son intérêt actuel, il ne faut pas se laisser convaincre par toutes les offres liées aux médias sociaux. Et il convient de préciser que :

  • Facebook est une société privée qui peut vous autoriser à créer une page entreprise aujourd’hui mais peut très bien vous couper l’accès, le rendre payant ou y incruster de la publicité par exemple. Et cela sans votre consentement.
  • Les pages entreprises Facebook sont dépendantes des technos que Facebook nous laisse employer. Ce peut être un langage informatique bien connu ou un pseudo-langage maison. Et lorsque Facebook décide que désormais tout le monde doit passer à sa nouvelle techno, vous n’avez pas le choix : vous devez reconstruire votre présence en ligne avec les nouvelles options disponibles. Le social-commerce et les magasins Facebook ont fait un flop. Ceux qui ont essayé et qui ne sont pas lessivés par la mésaventure doivent tout refaire.
  • Les internautes vont sur Facebook comme ils vont dans un café : c’est pour passer du bon temps avec leurs amis, pas pour acheter. Pour acheter, ils vont dans des magasins. Attention donc à ne pas se tromper de lieu de vente.

Pour bâtir quelque chose de solide en ligne, il faut se baser sur des fondations qui tiennent la route :

  • un nom de domaine vous appartenant (loué par vous même ou délégué à votre prestataire informatique mais toujours à votre nom).
  • un hébergement vous appartenant (idem que ci-dessus).
  • un outil de publication CMS (le cas échéant) qui soit maîtrisé par de nombreux professionnels afin de ne pas être verrouillé par votre prestataire. Il faut privilégier les solutions très connus ou les outils open-source (le mélange des deux est idéal et les plateformes WordPress, Drupal ou Prestashop sont aujourd’hui incontournables).
  • Et parce que l’on est jamais assez prudent un système automatique de sauvegarde externalisé.

Et force est de constater que Facebook ne propose aucune de ces sécurités basiques.