Avec des coupons distribués gratuitement aux entreprises et l’omniprésence de Google en France, rares sont ceux qui ne connaissent pas de près ou de loin la régie publicitaire de Google.

Souvent, Adwords est le premier pas que font les PME dans le domaine de l’achat de publicité sur Internet avant de découvrir les autres types de publicités et alternatives proposées.

Dans le cas du CPC (l’achat de publicités contextuelles au Coût par Clic), le coûts des campagnes conjugué à la mauvaise gestion des pages d’atterrissage amènent souvent de piètres performances. Outre le travail d’optimisation des conversions qu’il est indispensable de réaliser, il est possible de choisir des régies meilleur marché que Google et la première proposée est souvent Yahoo/Bing.

En France, Google est le moteur de recherche incontournable (plus de 90% du trafic des moteurs de recherche).  Or, sur les grosses requêtes, être visible pour seulement 10% des internautes représente néanmoins quelque chose de très intéressant en volume. Alors pourquoi ne pas tenter ?

Quelques chiffres spécifiques au réseau Yahoo / Bing :

  • Il est possible d’accroître sa portée publicitaire de 30% en utilisant le réseau Yahoo / Bing (source : Wordstream)
  • 55% des annonceurs de Google sont aussi présents sur Yahoo / Bing. Cela signifie qu’il reste de la place et que la compétition est moins rude (et moins chère)
  • Les utilisateurs de Bing ont 25% de probabilité en plus de réaliser une transaction que les autres utilisateurs (source : Bing UK)
  • Le CTR (taux de clic) est de façon générale plus faible sur Yahoo/Bing que chez Adwords (source : SEJ)
  • Le CPC sur le réseau Yahoo/Bing est de 50 à 70% moins élevé que sur Adwords (source : MediaVision). Cela varie en fonction des secteurs d’activités (c’est le tourisme qui a la plus faible différence)
  • Les titres sur le réseau Yahoo/Bing dispose de 40 caractères (25 sur Adwords)
  • Le ciblage des mots clés s’est beaucoup amélioré ces dernières années
  • Il est possible d’importer ses campagnes Adwords dans le réseau Yahoo / Bing

Acheter de la pub chez Yahoo / Bing ou pas ?

  • Si les requêtes visées apportent de faibles volumes, ce n’est certainement pas pertinent.
  • Si paramétrer une campagne nécessite l’intervention d’un prestataire (le ROI doit inclure le temps passé en interne et/ou réalisé par un tiers), le calcul n’est pas forcément intéressant.
  • Si le coût du clic est élevé ou très proche de ce qui se fait chez Adwords, le jeu en vaut-il la chandelle ? Et laisser à ses concurrents le champ libre n’est-il pas risqué ?