Le classement dans les moteurs de recherche dépend de nombreux facteurs. Et parfois les positions des sites web font le grand écart d’un jour à l’autre. Ce n’est pas anormal. Malgré tout, il faut être vigilant et suivre ses positions afin de détecter d’éventuels chutes qui mériteraient une intervention.

Ça danse dans les SERPs ?

Les sites jeunes ont du mal à se placer sur des requêtes intéressantes. Et leurs positions au sein des SERPs (résultats des pages de recherche) bougent pas mal. C’est aussi le cas lorsqu’il y a des bouleversements importants (actualité notamment).

Mais au fil des mois et des années, les positions tendent vers la stabilité. Les grands écarts sont moins fréquents et les positions plus stables. C’est rassurant mais les gains de positions sont aussi plus difficiles à obtenir. Pour un ensemble de requêtes avec des sites bien identifiés et installés depuis plusieurs années, il peut être difficile de faire bouger les lignes.

Pourquoi les classements sur Google varient-ils d’un jour à l’autre ?

  • Les algorithmes de classement des moteurs des recherche évoluent en continu. Il y a encore quelques années, il y avait des « updates ». Tout le monde serrait les fesses en espérant des gains de positions et surtout en évitant des baisses. Depuis que les algos des moteurs sont dopés à l’IA, les mises à jour sont beaucoup plus fréquentes. Il y en a plusieurs par semaine chez Google. Il y a de temps en temps une mises à jour qui sort du lot et qui est visible mais la plupart sont indolores et il est difficile d’analyser des évolutions de positions en fonction des mises à jour.
  • Chaque variation dans les algorithmes de recherche peut entraîner des mouvements dans les positions. Ce n’est pas le cas à chaque fois. En fonction des critères qui sont touchés par la mise à jour, l’effet peut être très marqué sur un site et passer complètement inaperçu sur un autre.
  • Les moteurs peuvent ajouter/modifier/supprimer des fonctionnalités qui vont influer sur les positions. Ce peut-être un bloc carto, un bloc actualités, vidéos ou photos, une position 0, de la publicité
  • Les moteurs ne font pas non plus tout ce qu’ils veulent. Est-ce que le législateur a imposé quelque chose ? Est-ce que des ayants-droits se sont plaints et ont demandé à retirer certains résultats ?
  • L’actualité, la saison et tout un tas d’autres facteurs externes peuvent entrer en ligne de compte et bouleverser (souvent de façon temporaire) les résultats de recherche.
  • La concurrence a peut-être fait bouger les lignes : si on peut leur souhaiter une baisse de position suite à une refonte mal négociée, c’est plus souvent l’inverse qui est à craindre : un travail sur le site web avec production de contenus et acquisition de liens entraîne bien souvent des mouvements dans les positions.
  • Enfin, un travail sur le site a-t-il été mené récemment ? Un non-travail peut-il être la conséquence de l’évolution des positions ?

Évolutions des positions en SEO : points de vigilance

On ne peut pas tout maîtriser. Néanmoins, voici quelques aspects à surveiller :

  • Mettre en place des alertes automatiques (via Analytics par exemple) en cas de forte chute de trafic en provenance du référencement naturel ;
  • Suivre les données de Google Search Console (« impressions », clics et surtout dans notre cas « positions ») afin de voir s’il n’y a pas de changements anormaux ;
  • Utiliser un outil de suivi des positions (en gardant à l’esprit que les données ne sont pas forcément justes – il y a des biais liés à la géolocalisation notamment) ;
  • Surveiller la concurrence (notamment ses liens entrants, son nombre de pages indexées et ses positions sur certains mots clés phares).

En cas de gros changement, quoi faire ?

Vérifications internes

  1. Consulter son équipe technique et vérifier les changements apportés depuis 1 mois (notamment tout ce qui a trait à l’indexation : noindex, fichier robots.txt, changements d’urls, redirections, urls canoniques, balises liées à la langue/géolocalisation) afin d’éliminer les erreurs internes liées au parcours des moteurs de recherche et à l’indexation des pages ;
  2. Jeter un oeil à ses liens entrants (pertes de liens importants, nouveaux liens massifs…) ;
  3. Vérifier ses contenus (dupliqués ?) ;
  4. Se connecter sur les consoles webmasters et vérifier qu’il n’y a pas de problème.

Vérifications de la concurrence

  1. Les soubresauts constatés concernent-ils uniquement mon site ou aussi ceux de la concurrence ?
  2. Certains concurrents ont-ils réalisé des actions visibles qui auraient pu modifier les classements (refonte, nombre de pages indexées, contenus, liens entrants) ?
  3. De nouveaux concurrents sont-ils arrivés sur le marché (un gros notamment qui pourrait facilement se positionner et changer les règles du jeu) ?

Autres vérifications

medic update SEO impact

Medic Update est passé par là (superposition des stats Google Analytics avec les mises à jour de Google)

  1. S’est-il passé quelque chose dans l’actualité qui pourrait expliquer les changements ? Une grosse couverture presse peut faire grimper en flèche le trafic d’un site et bousculer les positions. Un événement local peut surpasser les sites traditionnellement bien positionnés en les poussant sous les actualités…
  2. Une mise à jour particulière a-t-elle bousculée les SERPs ? Pour cela, différents outils de météo des positions existent (Mozcast, SemRush Sensor…). Certains outils (Barracuda Pangouin par exemple) se branchent directement sur les comptes Google Analytics et superposent les mises à jour de Google avec les stats de trafic. En août dernier, les sites liés à la santé ont été fortement touchés par la mise à jour Google « MedicUpdate » par exemple. Ceux qui n’étaient pas de cette thématique n’ont pas ressenti grand chose.
  3. Que disent les SEO sur leurs lieux de discussions préférés (forum dédiés) ? Il faut parfois attendre plusieurs jours/semaines pour avoir un consensus.

Attention donc aux conclusions hâtives et aux raccourcis un peu rapides. Comme toujours, ce sont ceux qui ont les données justes et qui savent les faire parler qui trouveront les bonnes raisons et qui auront les moyens de prendre de décisions éclairées.