Avec un web qui mûrit petit à petit, on commence à voir arriver des sites web qui disposent déjà d’un joli historique peuplé de 3, 4, 5 refontes à leur actif. Et comme une refonte de site web est un travail souvent conséquent et douloureux, il faut particulièrement bien préparer le travail.

Une refonte web, c’est difficile

  • Un projet de refonte web n’est, la plupart du temps, pas une partie de plaisir. Une contrainte forte guide souvent la refonte et c’est plutôt à reculons que le client s’y dirige. Ces contraintes sont variées et se cumulent souvent (un CMS complètement obsolète, une techno en fin de vie ou une orientation de la techno qui ne convient plus aux besoins de l’entreprise, un carcan technique trop rigide, des coûts de mises à jour/évolution rédhibitoires, un décalage trop fort avec les nouveaux objectifs, un besoin nouveau non pris en compte…)
  • Une refonte, c’est un budget pas toujours prévu.
  • Une refonte de site c’est souvent des délais sous-estimés.
  • Une refonte, c’est souvent du boulot en plus que ce qui avait été imaginé. Exemple typique avec la reprise du contenu existant : sur le papier il est facile d’imaginer une moulinette qui importerait tout le contenu de l’ancien site vers le nouveau. Dans la pratique, la re-saisie du contenu est hélas souvent la règle.
  • Une refonte web, c’est un compromis difficile entre ce qui était bien dans le site web actuel, ce qui serait bien dans le nouveau site et ce que l’on peut faire (en terme de temps, de compétences, de budget). Et comme cette équation n’est jamais facile à résoudre, il y a forcément des frictions, des compromis et des déceptions.
  • Un travail de refonte, c’est la plupart du temps une perte de visibilité et de positionnement. Google et les autres moteurs de recherche ont toujours un peu de mal lorsque beaucoup de changements apparaissent en même temps sur le même site web (et ce, même si le travail a été préparé en amont : redirection des URLs, suivi des erreurs, migration en 2 temps contenu/structure…).

Alors comment refondre son site web ? N’est-il pas possible de faire autrement ?

Au lieu de tout casser pour tout reconstruire, une autre approche est parfois possible. Plutôt que de tout changer d’un coup, est-il possible d’avancer petit à petit ? Modifier l’espace membre d’abord, puis la structure des pages internes, puis la structure de la page d’accueil, puis modifier le pied de page, puis ajouter un nouvel élément dans le bandeau supérieur puis rendre le site responsive design, puis appliquer la nouvelle charte graphique puis… Avec cette approche itérative, on transforme le travail : lissée sur la durée, la refonte est moins douloureuse et permet de mieux faire face aux inévitables impondérables.

L’inconvénient majeur de cette approche est son temps et donc le coût forcément plus important que dans un refonte simple. Ses avantages, migration douce, retours et adaptation en temps réel, continuité du référencement sont eux non négligeables.

Profiter de la refonte du site pour travailler les conversions

Tant qu’à faire, pourquoi ne pas profiter de la refonte pour améliorer le site web ? Plutôt que de partir sur une refonte franche, utiliser la méthode itérative décrite ci-dessus couplée avec des tests de conversion permet de réaliser plusieurs objectifs :

  1. Refondre progressivement le site web avec les avantages précédemment énumérés
  2. Valider et améliorer la refonte en proposant aux internautes la version qui convertit le mieux. Au lieu d’imaginer ce qui semble bon pour l’internaute, inclure dans le process de refonte des tests A/B afin de sélectionner la meilleure refonte possible.

Inconvénient : Encore plus de temps passés sur la refonte.

Avantage : Faire d’une pierre deux coups et s’assurer que le nouveau site correspondra bien aux objectifs de l’entreprise et aux attentes des internautes. En intégrant une prestation de CRO au sein de la refonte, tout le monde y gagne au final.

Cette méthode ne peut marcher correctement que si le besoin de refonte n’est pas urgent. En effet, pour vraiment mesurer les résultats de tests de conversions, il faut laisser le temps nécessaire… temps pas toujours disponible lorsque la refonte est initiée dans l’urgence. Par contre, pour les entreprises qui souhaitent travailler sur le fond et améliorer constamment leurs supports web, s’engager dans une démarche de CRO pour accompagner une refonte web prend tout son sens.