S’il y a bien deux métriques que les webmasters utilisent à outrance, c’est bien le PageRank et l’AlexaRank. L’une comme l’autre ne reflètent ni la réalité ni la pertinence d’un site web bien référencé. Dans ces conditions, quelles métriques utiliser en remplacement pour analyser votre site web ?

métriques seo liens

Comment comparer efficacement les liens en référencement ?

Le PageRank n’est pas fiable

Pendant de nombreuses années, le PR (la petite barre verte de Google indiquant le Page Rank) a été le Saint-Graal de tous les webmasters. Cet indicateur, qui classe les sites web selon une échelle logarithmique allant de 0 à 10, a pour objectif de classer les sites web par popularité. Inventé par les fondateurs de Google (voir le document original de l’Université de Standord), le PR a fortement contribué au succès du moteur de recherche. Concrètement, un site web avec un PR de 5 est plus populaire qu’un site web avec un PR de 4…

Aujourd’hui, le Page Rank affiché par Google ne correspond plus du tout à la réalité. Mis à jour de façon aléatoire et selon une fréquence décroissante, les référenceurs ont appris à s’en désintéresser. Cet indicateur ne peut plus aujourd’hui être considéré comme une métrique sérieuse car il ne reflète pas la réalité à un instant T.

L’AlexaRank n’est pas fiable non plus

Du côté de cet autre dinosaure du référencement, les résultats ne sont pas plus reluisants. L’AlexaRank se base sur les habitudes de navigation des internautes qui ont installé la barre d’outils Alexa. L’AlexaRank permet donc de mesurer le trafic des sites web et de comparer les sites web entre eux.

Et en France, très très peu de gens utilisent cette barre. Les données de trafic sont donc complètement faussées.

Quelles métriques pour comparer le référencement de sites web ?

Pour remplacer les 2 outils précédemment évoqués et dans le but de comparer les liens entre plusieurs sites web (les liens étant un des 3 axes de travail lié au référencement), on peut utiliser les indicateurs suivants :

  • Le nombre de liens
  • Le nombre de domaines référents
  • Le nombre de liens en provenance de classes C différentes
  • Le nombre de liens en provenance d’IP différentes
  • Les citations (Citation Flow de Majestic)
  • La qualité des liens (Trust Flow de Majestic ou Moz Trust)
  • Le PR approximatif (MozRank)

Il existe des outils gratuits pour réaliser un audit rapide. Il s’agit de Majestic et Open Site Explorer dont une partie des indicateurs sont listés ci-dessus.

Enfin, comme la pertinence et l’exhaustivité ne sont pas encore le fort de ces outils et comme il est facile de faire dire tout et son contraire aux chiffres, n’hésitez pas à nous consulter pour bénéficier de notre expertise.