Pour tout ceux qui ont déjà réalisé un site web, les balises Meta font partie du vocabulaire de tout webmaster. Pourtant ces balises ont beaucoup évolué… et un petit rafraîchissement ne fait jamais de mal.

Tordons le cou une bonne fois pour toutes aux idées reçues. En référencement, les balises Meta sont un vrai serpent de mer et beaucoup de choses fausses circulent à leur sujet.

Balises Meta : rôle et constat actuel

capture d'écran des balises meta

Les balises Meta sont des instructions informatiques qui peuvent être présentes sur toutes les pages d’un site web mais qui sont cachées aux yeux non avertis des internautes. Pour les consulter, il faut passer par des outils dédiés ou encore aller regarder directement dans le code source de la page visualisée. Historiquement ces balises avaient pour but de servir d’indications aux moteurs de recherche sur le contenu de la page, le délai conseillé entre 2 passages de robots… Mais comme il s’agit de contenu non visible, de nombreux webmasters se sont amusés à les détourner afin d’attirer plus de trafic vers leurs pages. Les internautes trompés s’enfuyaient souvent aussitôt car la page ne correspondait pas à la recherche effectuée mais le mal était fait : les moteurs de recherche ont accordé de moins en moins de crédits à ces éléments masqués dans leurs calculs de pertinence de page. Aujourd’hui, rares sont les balises meta qui ont encore un impact.

Les balises Meta utiles et les autres pour le référencement

5 balises phares sont utilisées par les webmasters parmi la vingtaine rencontrée régulièrement.

balise meta description et title dans Google

  • La balise Meta Keywords servait à indiquer aux outils de recherche le sujet de la page. On y indiquait les mots clés principaux. Aujourd’hui cette balise n’a plus aucun impact en terme de référencement. Google s’est prononcé clairement à ce sujet en 2000 (c’est déjà très vieux et c’est rare que Google soit très clair sur un point particulier de référencement). À ne pas remplir pour le SEO donc. Les bonnes pratiques font qu’aujourd’hui encore cette balise est souvent complétée.
  • La balise Meta Description contient normalement un résumé de la page web courante. Inutile en terme de référencement, elle est cependant visible dans les mini-résumés qui apparaissent lors d’une recherche sous le titre cliquable. Une balise Meta Description bien rédigée permet donc d’accroître son taux de clic depuis les pages de résultats des moteurs. Utiliser moins de 160 caractères permet d’afficher la balise en entier. Si le moteur considère que son contenu n’est pas intéressant, il la remplace automatiquement dans ses résultats par un snippet sur mesure généré automatiquement.
  • La balise Title n’est pas une balise Meta mais c’est une balise cachée et elle est souvent très proche dans le code source des deux précédentes. Elle est la seule encore utile d’un point de vue référencement, c’est elle qui apparaît en tête de navigateur / onglet et c’est le lien cliquable des résultats des moteurs de recherche. Elle ne doit pas excéder 100 caractères. Les mots clés visés doivent se retrouver le plus à gauche possible de la balise tout en restant agréable à lire pour l’internaute.
  • La balise Meta Robots permet d’indiquer aux moteurs quels sont leurs droits d’indexation sur la page courante (droit d’indexer la page ou pas, de garder une copie en cache, de suivre les liens trouvés). Elle sert aujourd’hui encore pour optimiser le référencement à côté d’autres outils comme le fichier robots.txt par exemple.
  • La balise link rel= »canonical » n’est pas une balise Meta mais se trouve souvent proche de ses dernières comme la balise Title. Elle permet d’indiquer la page originale d’un contenu dans le but d’éviter le contenu dupliqué. Elle est encore très utile notamment sur les sites web dont l’architecture ne permet pas d’éviter les répétitions de textes avec d’autres URLs.

Il faut donc travailler aujourd’hui en priorité ses balises Title et Rel Canonical pour le référencement et sa balise Meta Description pour augmenter son taux de clic.