Écrire pour le web : maximiser l’intérêt de son site

L’erreur classique des rédacteurs de sites internet consiste à appliquer les mêmes règles d’écriture que pour le média papier. Or, le web dispose de ces propres règles de rédaction basées sur un ensemble de bonnes pratiques.

Connaître ces règles permet de donner envie à l’internaute de lire vos pages et de vous contacter.

zonage web

Des blocs de contenu pour découper une page web

L’internaute ne consomme pas le média web comme les autres médias papier

Habitué à papillonner entre les sites web, l’internaute développe une aptitude particulière à juger très vite si le contenu qu’il rencontre peut l’intéresser. Si ses différents détecteurs sont au vert, l’utilisateur prend le temps de parcourir plus en détail le contenu qu’il a sous les yeux.

Les études ont, par exemple, montré que l’internaute ne lit pas lorsqu’il arrive sur une nouvelle page web. Il scanne la page web en s’aidant des grands blocs de contenu (titraille, paragraphes, listes à puces, images…) et si seulement les bribes d’informations collectées lui paraissent intéressantes, il va lire le contenu.

Et même lorsque le sujet intéresse seulement 10% des internautes lisent le contenu proposé en intégralité.

Bien écrire pour Internet : la forme est primordiale. Le fond est indispensable.

Durant les premières secondes de navigation, la forme supplante le fond. Alors pour que votre message soit lu, il convient de tout particulièrement travailler le zonage et de hiérarchiser le contenu. Pour le propriétaire d’un site web, cela oblige à construire des pages qui respectent cette logique de consommation de contenu :

  • Les yeux occultent les images clignotantes assimilées à de la publicité.
  • Les paragraphes ne sont pas lus de façon linéaire et les phrases courtes sont appréciées.
  • L’idée principale de la page doit être située au tout début de la page (on inverse l’introduction et la conclusion). En ecommerce, il faut arriver à accrocher l’internaute afin qu’il puisse parcourir les différentes rubriques du site web.
  • Toutes les informations clés (donnant envie de lire) doivent apparaître dans le fold (la partie visible de l’écran de l’internaute). Cette notion de fold est de plus en plus remise en cause avec les écrans de taille variée.

Écrire pour le média Internet est donc truffé de pièges. Pour ces raisons, nous vous conseillons et accompagnons par le biais de formations et de prestations de ré-écriture/corrections lors de la création de votre site web, d’une refonte, d’une mise en conformité pour l’accessibilité numérique ou lors d’une prestation de référencement.

Savoir écrire pour le web permet de mieux rentabiliser ses investissements

Vous souhaitez écrire mieux pour le web ?

Besoin de conseils, de formations, d’un point de vue extérieur ? Prenons le temps de nous rencontrer afin de maximiser l’impact de vos contenus en ligne.