Du contenu de qualité pour des internautes exigeants

À côté de l’architecture et de la popularité, le contenu est le troisième pilier du référencement web. Indispensable car lu par l’internaute (et les moteurs), le contenu est trop souvent relégué à une simple tâche de remplissage. À tort car s’il y a bien une chose qui doit subsister si tout le reste disparaît c’est bien le contenu.

Comprendre le contenu d’une page web pour la positionner lors des recherches

référencement - le contenu

Un contenu construit et pensé pour le référencement

Les moteurs de recherche lisent le contenu des sites web. À l’intérieur des pages parcourues, ils analysent le contenu et tentent de le comprendre. Cette phase de découverte et de compréhension est primordiale car elle permet de cataloguer les pages web et de les lier à des mots clés et des espaces sémantiques. Le travail de référencement doit donc triple.

N

Faciliter la compréhension du contenu pour le moteur de recherche

Utilisation adéquate de balises – notamment les balises de titre, d’emphase et les micro-formats
N

Homogénéiser et diversifier intelligemment les contenus

1 idée phare = 1 page, pas de contenu dupliqué
N

Permettre la création de contenu compréhensible par les moteurs tout en étant agréable à lire

Éviter les jeux de mots que les robots ne comprennent pas tout en pensant à l’internaute d’abord avec une richesse suffisante dans l’écriture

Des mots clés et des intentions de recherche

Derrière les mots clés que saisissent les internautes dans les outils de recherche se cachent des intentions variées.

Certaines demandes exigent une réponse immédiate (le temps qu’il fait, un itinéraire, un numéro de téléphone…) alors que d’autres permettent de se construire un avis et ne sont qu’un maillon dans une chaîne de réflexion plus large (sélection d’un prestataire, choix d’une destination de vacances…). D’autres requêtes sont de type encyclopédiques (et difficilement monétisables – toutes les pages qui renvoient vers Wikipedia notamment).

Pour finir les mots clés les plus recherchés par les référenceurs sont ceux qui conduisent à un acte d’achat. Les recherches qui en résultent sont rédigées de façon spécifiques et indiquent que l’internaute est prêt à convertir. Ces requêtes ne sont pourtant pas la panacée et tenter de se positionner uniquement sur celles-ci n’est pas forcément la meilleure chose à faire (c’est là ou la concurrence est la plus rude et les opportunités les moins intéressantes).

Dans une prestation de référencement, il convient donc de cibler les phrases clés qui apportent trafic, conversion et facilité de positionnement.

Du contenu pour répondre aux questions des internautes

Mais que cherche l’internaute au final ? Tout simplement une réponse claire qui inspire confiance en réponse à ses interrogations. Une page bien conçue doit apporter à l’internaute comme aux moteurs un contenu unique, de qualité qui répond de manière efficace à une question précise. À partir du moment ou ce défi est relevé, le nombre de mots (ou les ratios de contenu), le support utilisé (texte, vidéo, autre…) importent peu.

En effet, les outils de recherche savent aujourd’hui mesurer la satisfaction des internautes grâce aux outils de statistiques et à l’analyse des gigantesques masses de données qu’ils accumulent sur les sessions de surf des internautes.

Au delà des mots clés, les univers sémantiques

Il y a encore quelques années, les outils de recherche fonctionnaient grâce aux mots clés ou aux groupes de mots. Maintenant, les robots de recherche comprennent de mieux en mieux les concepts et les relations entre les objets lexicaux.

Au delà des simples synonyme, les outils de recherche sont désormais capables de comprendre des liens entre lieux géographiques / entre concepts / entre individus, de suivre des raisonnements logiques basiques, d’identifier des similitudes et de définir des causalités.

Pour ces raisons, les mots clés, si chers au référencement sont aujourd’hui remplacés par des catégorisations sémantiques plus larges : plutôt que de travailler le référencement d’un mot clé et de ses variations, il faut travailler sur l’ensemble de la niches sémantique. Il est alors possible de positionner un site web sur un mot clé alors même que ce dernier n’est listé nul part dans les pages web du site.

Ce travail, qui nécessite plus de préparation qu’auparavant facilite néanmoins la création de contenu de qualité.

silo contenu

Un contenu bien organisé pour un site bien référencé

Cibler l’ensemble du champ lexical du métier, agencer les contenus de façon logique et proposer des réponses aux questions de l’internaute, telle est la formule magique

Vous voulez améliorer votre contenu ?

Travailler le contenu fait parti des basiques en référencement web. Mais la tâche nécessite d’être accompagnée pour rentabiliser au mieux le temps investit. Discutons de votre projet, rencontrons-nous.