Popularité et liens pour améliorer le référencement

Les moteurs de recherche ont beaucoup de mal à classer les sites web. Qu’est-ce qu’un site d’autorité ? Comment différencier les sites sans réelle plus-value de ceux qui apportent une vraie réponse à l’internaute ?

C’est ici qu’intervient le troisième axe de travail du référencement (après l’architecture et le contenu) qui est lié aux liens : le netlinking. C’est surtout cet aspect qui fait la différence lorsque la compétition s’accentue autour de certains mots clés. D’ou l’importance de bien comprendre l’intérêt des liens entrants pour le référencement.

liens vers un site web

Les sites web sont reliés entre eux : ces liens comptent pour beaucoup dans le référencement

Le netlinking c’est simple : un lien = un vote

Comme un moteur de recherche est incapable de dire si un site web est pertinent pour une requête donnée, il a fallu trouver une méthode pour afficher aux internautes des résultats pertinents et ne nécessitant pas trop de puissance de calculs. Et le moins mauvais indicateur qu’ont trouvé les outils de recherche est le lien. Google considère qu’un lien hypertexte partant d’un site web en direction d’un autre équivaut à un vote, une recommandation.

Ainsi plutôt que de mesurer la pertinence d’un site web, le moteur de recherche va compter le nombre de références vers ce dernier et les comparer avec les autres sites web qui ciblent les mêmes requêtes. Le site web qui a le profil de liens le plus valorisant est celui qui apparaîtra en premier.

Le moteur de recherche Google doit son hégémonie actuelle à la mise en place de ce système pour trier et afficher les sites web : c’est l’algorithme du Page Rank. Même si la formule s’est beaucoup affinée depuis sa mise en production, les fondements sont toujours les mêmes. Et tous les moteurs de recherches utilisent aujourd’hui des calculs similaires basés sur le même postulat : un lien est comme un vote, le site qui a le plus de votes est certainement le plus pertinent et doit donc être proposé en tête de liste pour l’internaute.

En référencement, tous les liens ne se valent pas

Pour être donc mieux placé dans les moteurs de recherche, il suffit d’avoir plus de liens que ses concurrents. La réalité est un peu plus complexe. Idéalement, un site web qui veut être visible doit :

  • Avoir des liens variés : en provenance de différents sites web et de différents types de sites web.
  • Disposer d’ancres variées : l’ancre est le texte sur lequel l’internaute clique. Idéalement, les ancres sont variées (pas que le nom de la marque ou des mots clés) et reflètent les intentions de ceux qui créent les liens.
  • Obtenir des liens géographiques : un site web vise souvent une cible géographique précise. Il est logique d’avoir des liens en provenance de cette zone géographique (clients, partenaires, fournisseurs, relations d’affaires…).
  • Être cité par des sites de toutes natures : Sites d’autorité, institutionnels, universitaires, presse… peuvent faire des liens tout comme des particuliers peuvent lier un site web depuis leur blog, une page sur un réseau social ou depuis un forum.
  • Acquérir des liens tout au long de sa vie : un profil de liens normal voit ses citations évoluées régulièrement au cours des mois et sauf pics explicables (forte exposition média ou grande saisonnalité par exemple), les liens doivent aller croissant avec l’age du site web.

Des liens pour être plus visible

Travailler ses liens est donc une des tâches fondamentales du référencement. L’idée est d’obtenir des liens durables et de qualité c’est à dire des liens qui :

  • Amènent du trafic en quantité et qualité.
  • Répondent à un besoin des internautes.
  • Permettent de créer et de renforcer des partenariats.
  • Sont difficiles à obtenir de la part des concurrents.
  • Durent dans le temps.

Pourquoi mettre en place une prestation de netlinking ?

Les meilleurs liens sont ceux qui sont réalisés spontanément par les internautes mais tous les métiers ne s’y prêtent pas.

Le travail du référenceur consiste donc à faciliter l’acquisition de liens et à disposer du meilleur profil de lien possible ce qui se traduit concrètement par :

  1. Savoir ou se trouve le site web par rapport à ses concurrents, connaître le passif du linkgraph et prioriser les actions de netlinking (acquisition, diversification, suppression…).
  2. Mettre en place des relations avec le reste du web.
  3. Proposer du contenu de qualité aux influenceurs afin qu’ils les relaient.
  4. Créer du contenu à fort pouvoir liant (linkbait).
  5. Mettre en place les outils pour repérer les opportunités, suivre l’évolution du site à référencer et de ses concurrents puis mesurer les retombées.

Automatisation et basse qualité = danger

Des méthodes automatiques et des raccourcis peuvent permettre d’augmenter le netlinking d’un site web. Mais il convient de réserver ces pratiques à ceux qui savent ce qu’ils font :

  • Entre spam et création de liens, la frontière est floue.
  • Les moteurs de recherche pénalisent les opérations flagrantes destinées à gagner artificiellement des liens.
  • Il est facile d’obtenir des liens, il est beaucoup plus long de les supprimer.
  • Un profil de liens est comme une trace indélébile. Généralement, beaucoup de liens n’est pas la bonne réponse.

Le netlinking, c'est simplement faire des liens qui ont du sens entre les pages web

Vous voulez booster votre netlinking ?

Que ce soit pour faire le point sur votre profil de liens actuel, pour voir ce que font vos concurrents ou pour faire les choses comme il faut pour votre propre site web, prenons RDV.